Avec Editus.lu
consultez l'info trafic ! découvrez les sorties ciné ! travaillez votre réseau ! bénéficiez des conseils bloggers ! consultez les numéros d'urgence ! réservez votre table ! bénéficiez de bons conseils ! trouvez une place de parking ! trouvez un bien immo ! donnez votre avis ! trouvez le bon contact ! suivez des pros ! recommandez des pros ! inspirez-vous ! suivez les bloggers ! échangez avec des pros ! économisez toute l'année ! prospectez efficacement ! trouvez un job ! consultez votre horoscope ! consultez la météo ! trouvez les pharmacies de garde ! informez-vous sur le marché ! prenez RDV chez le médecin ! découvrez le Luxembourg ! échangez avec vos communautés !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Comment prévenir les risques psychosociaux au travail ?

risques psychosociaux entreprise

 (Photo : ©Shutterstock)

04 JUIN 2019

Temps de lecture : 3 min

Alors que les entreprises accordent de plus en plus d'intérêt au bien-être de leurs employés, quelles sont les conséquences des risques psychosociaux (RPS) sur les salariés et dans le monde du travail, et les possibles à intégrer en interne dans une optique de diagnostic et de prévention ?

RPS : de quoi parle-t-on ?

Si l'on se réfère à la loi, les risques psychosociaux en entreprise englobent l'ensemble des facteurs internes et externes influençant directement et négativement la santé mentale des employés, ainsi que leur intégrité physique. Souvent associés à une augmentation du stress, ces risques peuvent revêtir diverses formes, comme la violence physique ou encore le harcèlement moral et sexuel.

En impactant directement le bien-être global du salarié à court ou long terme, les RPS peuvent avoir des conséquences désastreuses pour l'employé concerné, l'entière masse salariale et plus largement l'entreprise elle-même et ses dirigeants.

Des symptômes multiples

Bien que chaque individu se dote d'une réponse et d'une résistance différente aux risques psychosociaux, il apparaît que les troubles les plus communs pour le salarié sont les suivants : difficultés à s'endormir ou à être attentif, troubles émotionnels et maladies des voies digestives, souvent liées à une somatisation du stress. Dans des cas plus graves, ces conséquences peuvent avoir une portée irréversible en amenant hypertension, états dépressifs pouvant aller jusqu'au suicide et troubles cardio-vasculaires et métaboliques importants.

Il est important de noter que lorsque ces troubles deviennent visibles de la masse salariale, ils peuvent provoquer un épisode traumatique touchant l'intégralité des collaborateurs. Pour l'entreprise, les risques psychosociaux peuvent engendrer une chute de la productivité, conséquence directe de la baisse de performance des employés touchés.

Un taux supérieur d'absentéisme est également observé, parfois suivi de mises en inaptitude ou de procédures de licenciement, initiées par le salarié lui-même ou par l’employeur en fonction des cas.  

Dans le même temps, les risques psychosociaux bénéficient d’une jurisprudence abondante en faveur des salariés, et il n'est pas rare que l'entreprise soit sujette à des demandes de dommages et intérêts en sa défaveur. Des mouvements sociaux et actes de malveillance peuvent accompagner ces procédures judiciaires, augmentant d'autant plus les pertes financières de la société.

Prévenir plutôt que guérir

Dans une optique préventive, les entreprises doivent mettre en place des mesures et outils concrets à destination des employés, dont la liste suivante ne serait être exhaustive :

  • Evaluer les points de vigilance : chaque métier apporte son lot de dangers. Les réduire ou les annuler est le premier gage d'un bien-être optimal des salariés. Pour cela, des évaluations concernant la nature et le degré d’importance des risques doivent être régulièrement menées.
  • Adapter les tâches et outils de travail : les travaux solitaires, répétitifs ou cadencés peuvent avoir une atteinte directe sur la santé physique et morale des employés. L’entreprise devra veiller à intégrer les évolutions techniques et outils de travail pouvant faciliter les tâches quotidiennes. Une optimisation de l'organisation par une rotation des postes jugés répétitifs sera à envisager.
  • Prévenir les risques : au possible, intégrer dans le fonctionnement interne une prévention active des risques, en priorité concernant le harcèlement sexuel et moral, premières causes d'un mal-être du salarié au travail. Il convient en outre de faire en sorte de privilégier des mesures collectives et non-individuelles, beaucoup moins efficaces.
  • Informer la masse salariale : transmettre aux employés les données nécessaires à une exécution sécuritaire de leurs tâches, mais aussi un recensement complet des risques pour leur permettre de les appréhender en amont par eux-mêmes.

Des formations pour les dirigeants d'entreprise

Mises en œuvre depuis le 1 janvier 2017, des formations subventionnées partiellement par l'Association d'assurance accident (AAA) sont dispensées à la demande pour les entreprises luxembourgeoises. A destination première du corps encadrant, elles ont été créées avec la collaboration de l'Association luxembourgeoise de santé au travail (ALSAT).

Bien que réduites à une offre relativement restreinte au regard du catalogue complet proposé, ces formations recoupent plusieurs thématiques majeures, parmi lesquelles le harcèlement en milieux professionnels, le burn-out, la réintégration au travail, le leadership sain ou encore le développement personnel.

Enjeu majeur pour les entreprises, les risques psychosociaux sont aujourd'hui une réalité à ne pas négliger : pour mettre en place des moyens de prévention adaptés et être en règle avec vos obligations, tournez-vous vers la médecine du travail ou un juriste spécialisé, à même de vous accompagner dans votre démarche.


  A LIRE AUSSI  

Rejoignez la communauté "Services aux professionnels" et retrouvez encore plus de contenus thématiques !

 

 

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.