Search local. Find local.
Article à la une

12 astuces pour éviter de vous faire cambrioler

Les journées raccourcissent et, sans vouloir vous miner le moral, l’hiver n’est plus très loin ! La saison est donc propice aux cambrioleurs, la luminosité se faisant de moins en moins présente. Et comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Voici 14 astuces destinées à vous protéger !

Une alarme

Contre toute attente (on plaisante évidemment), c’est la première chose à laquelle on pense pour se prémunir des vols. Bien évidemment, il vous faudra l’enclencher à chaque fois que vous sortirez, de jour comme en soirée, et la nuit, lorsque vous irez rejoindre les bras de Morphée.

Mais cette alarme, faut-il la cacher ? Si elle est visible, vous vous doutez bien qu’un bandit ne sera pas assez bête que pour s’introduire chez vous, au risque de la déclencher. Néanmoins, en la voyant aussi bien, il peut s’imaginer qu’elle est fausse, et donc tenter sa chance : s’il parvient à la couper en quelques secondes, vous serez donc pris à votre propre piège.

Pour minimiser les risques, en plus d’une sirène, vous pouvez donc opter pour un système qui est directement relié à une entreprise de sécurité ou à la police.
 

Des luminaires qui détectent le moindre mouvement

Si vous ne disposez pas de ressources financières suffisantes pour investir dans une alarme, cette option peut s’avérer amplement suffisante pour écarter les malfaiteurs. Même si le système, installé en extérieur, semble complètement banal, il fait pourtant ses preuves.

Ces lampes, équipées de détecteurs infrarouges, s’enclenchent dès qu’un individu ou un animal passe à proximité. Surpris par cette luminosité soudaine, les voleurs décident généralement de prendre la fuite sans demander leur reste, par peur d’être repérés, tant par vous que par votre voisinage.

Pour une telle installation, comptez une cinquantaine d’euros. Même s’il est possible d’en trouver pour 20 euros, n’optez pas pour un premier prix car elle peut rapidement se montrer inefficace.

On ne saurait que trop vous conseiller d’installer un tel luminaire à l’avant, mais aussi à l’arrière de votre domicile. Ceci étant, la solution à ses limites : les cambrioleurs n’ont peur de rien et n’hésitent pas à agir parfois en plein jour.
 

Des caméras de surveillance… en carton

Pas en carton à proprement dit, mais des fausses, oui ! Car installer de véritables caméras, cela n’est pas gratuit (environ 200 euros). Si vous trouvez que c’est un investissement trop conséquent, vous pouvez opter pour quelque chose de fictif, et vous en tirer pour moins de 15 euros.

Une fois l’achat effectué, où l’installer ? On ne vous conseille pas un endroit trop visible, car l’escroc qui souhaite s’introduire chez vous va vite comprendre qu’il s’agit d’une entourloupe. Mieux vaut donc la placer dans un lieu où elle est un minimum dissimulée, comme dans le coin d’un plafond.

Pour jouer le jeu jusqu’au bout, installez, devant votre habitation, un autocollant précisant qu’elle est truffée de caméras. Vous en trouverez pour à peine quelques euros dans les magasins spécialisés en sécurité.
 

Des portes infranchissables

Si vous avez un large budget (comptez au minimum 1.500 euros), vous pouvez opter pour une porte blindée. Sans tomber dans l’extrême, des serrures peuvent très bien faire l’affaire : car non, n’allez pas vous imaginer qu’un voleur va couper votre porte. Cela arrive même plutôt rarement, sauf dans les films peut-être.

Autrement, vous pouvez investir dans une serrure multipoints avec un cylindre, cela vous assurera une sécurité haute. Et même si vous êtes bricoleur, mieux vaut faire appel à un serrurier pour vous l’installer. Vous ne risquez ainsi plus les malfrats munis de pieds de biche, ils ne sauront en aucun cas faire sauter votre entrée. Une tranquillité retrouvée et tout ça pour une centaine d’euros. Vous verrez que sur le marché des serrures de ce genre sont déjà disponibles pour une quarantaine d’euros, mais mieux vaut choisir un modèle dont le coût est plus élevé. 

 

Un entrebâilleur pour porte

Pour sécuriser votre entrée et vous rassurer lorsque que vous vous trouvez au sein de votre domicile, cette option va se montrer beaucoup plus solide qu’une chaîne de sécurité. Qui plus est, elle est aisée à installer, pas la peine de faire appel à un professionnel, puisqu’elle va simplement venir se poser de part et d’autre du mur de la porte.

Par contre, ne vous croyez pas intouchable grâce à cette méthode, un malfrat pourra toujours, en effet, passer un bras dans votre entrée, s’il parvient à entrouvrir votre porte, et ce malgré la présence de l’entrebâilleur (à partir de 20 euros). Si vous possédez, imaginons, un petit meuble à côte de votre porte, évitez d’y déposer des objets de valeur ou vos clés de voiture. Par contre, imaginons que vous avez un petit meuble juste à côté de votre porte d’entrée : on ne laisse pas d’objets de valeur à proximité, votre téléphone portable ou vos clés de voiture.
 

Garder l’œil ouvert grâce à un judas

Souvent renseignés sur les personnes qu’ils tentent de piller, les escrocs n’hésitent pas, carrément, à sonner au domicile des personnes âgées qui vivent seules et sont plus vulnérables. Pour vérifier qui se trouve devant votre entrée, sans que la personne de l’autre côté ne vous aperçoive, un œil de porte est la solution idéale. Si vous ne connaissez pas l’individu posté devant votre devanture, vous n’êtes ainsi pas obligé de lui ouvrir pour découvrir son identité.

L’avantage est que le judas est à la portée de toutes les bourses puisqu’il ne vous faudra pas dépenser plus de 10 euros. Autre point positif : il s’installe facilement, il suffit simplement de faire dans la porte un trou du même diamètre que le judas choisi, et le fixer ensuite avec un tournevis.
 

La domotique pour simuler votre présence

Vous vous absentez plusieurs jours, ou simplement au cours d’une soirée ? Les malfaiteurs auront vite fait de remarquer que vous avez déserté, s’apercevant qu’il n’y a chez vous aucune trace de vie. Heureusement que la technologie a plus d’un tour dans son sac : elle va vous aider à faire semblant d’être présent !

Pour mettre au point votre « piège », vous devrez acquérir un programmateur (à partir de 20 euros) qui enclenchera la lumière à l’heure à laquelle vous le souhaiterez. Ceci étant, il est judicieux de prendre quelques précautions. Pensez à ne pas l’enclencher chaque soir au même moment car les malfrats risquent de s’apercevoir rapidement du pot aux roses.


>> Intéressé par la domotique ? Plus d'info ici !
 

Vos fenêtres, un terrain miné

Votre porte est compliquée à déverrouiller ? Qu’à cela ne tienne, les brigands peuvent alors porter leur dévolu sur vos fenêtres. Pour les empêcher de s’introduire par ce chemin, le mieux est de placer des barreaux devant chacune d’entre elles. Vous ne trouvez pas cela très esthétique ? Faites alors installer un vitrage anti-effraction. Cela vous reviendra à, minimum, +/- 200 euros du m².

Les volets constituent également une solution efficace, mais il faut bien entendu les fermer dès que vous vous absentez. Là encore, c’est néanmoins une option au coût élevé.

Sur le net, quelques-uns préconisent de placer de nombreuses plantes devant ses fenêtres, sous-entendant qu’elles barreront l’accès à un voleur, qui ne prendra pas la peine de les bouger pour s’introduire chez vous. De notre côté, on est sceptique, mais pourquoi ne pas essayer si cela vous tente ?
 

Partir en vacances… Et compter sur ses proches !

Alors que vous déconnectez à l’étranger, vous recevez un coup de fil qui vous apprend que votre habitation a été cambriolée ? Voilà vos congés gâchés ! Pour éviter de recevoir une telle mauvaise nouvelle, il est important que votre maison soit occupée durant votre absence. Le mieux ? Louer votre domicile à des touristes de passage, où le prêter à des connaissances.

Vous ne trouvez personne pour vivre dans votre maison ? Demandez à un membre de votre famille ou à l’un de vos voisins de passer chez vous pour relever le courrier, ainsi que pour ouvrir et fermer vos rideaux/stores/volets. En procédant de la sorte, il y a moins de chance que votre absence soit remarquée. 
 

Un chien de garde

Si vous aimez les animaux et que vous n’y êtes pas allergique, c’est peut-être l’option à envisager. Les aboiements feront fuir les personnes malintentionnées, qui craindront en plus de repartir avec une morsure. De votre côté, au moindre grognement, vous serez alarmé et doublerez de vigilance. Pour encore un peu plus d’effet, misez aussi sur l’autocollant « chient méchant » collé sur la devanture de votre maison.

A noter que votre animal peut se montrer d’autant plus performant s’il suit des cours de dressage. Ainsi, on peut notamment lui apprendre à ne jamais accepter de nourriture d’inconnu, des fois que l’escroc tenterait de l’amadouer avec des friandises.

Par contre, et tout spécialement si vous avez des enfants, méfiez-vous de son agressivité. Mais ici encore, le dressage peut faire des miracles.
 

Faire une coupe à vos buissons

Les cambrioleurs cherchent généralement à se planquer aux alentours du domicile, pour épier et voir s’il règne en son intérieur une présence de vie. Si vous taillez régulièrement vos haies et arbustes, que vous les entretenez avec soin, ils ne pourront s’y cacher pour vous épier. Car oui, sans vous en douter, ils peuvent passer des heures, planqués dans la végétation, pour surveiller votre maison.
 

Une précaution pas si inutile : le coffre-fort !

Et non, il n’est pas exclusivement réservé aux personnes millionnaires ! Il est en effet utile afin que vous puissiez y stocker des bijoux auxquels vous tenez, des biens de valeur, un peu d’argent liquide, ou encore des papiers importants.

Vous vous rendrez compte qu’il existe deux types de coffre-fort : ceux que l’on encastre dans le mur (à partir de 120 euros), et ceux que l’on pose et fixe au sol ou au mur avec une cheville (le même prix environ). Si vous choisissez cette seconde solution, vous devez trouver l’endroit adéquat pour le fixer. Dans les deux cas, n’optez pas pour un premier prix.
 

Et si, malgré tout, vous êtes la cible de cambrioleurs…

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus