Search local. Find local.
Article à la une

Maison connectée : c’est quoi la domotique ?

Les maisons intelligentes, ça vous parle ? Ce n’est pas de la science-fiction, elles existent réellement ! En utilisant une technologie appelée domotique, ce type d’habitat allie confort et sentiment de sécurité. Vous êtes intrigués ? On vous propose d’en savoir davantage.

Grâce à la domotique, vous avez la possibilité de piloter votre environnement à distance,  grâce à un écran de contrôle, une télécommande, ou encore une interface présente sur votre tablette ou smartphone.

En pratique, elle va rendre votre habitat plus intelligent : sans bouger de votre canapé, ou même depuis votre lieu de travail, vous allez pouvoir éteindre vos lumières, enclencher votre alarme, mettre en route votre lave-vaisselle, etc.

Mais concrètement, comment cela est-il possible ? Les objets, tous connectés, sont mis en réseau pour interagir les uns avec les autres : ils vont, en d’autres termes, communiquer entre eux.

Pour rendre votre quotidien plus facile, vous allez ainsi avoir la possibilité de créer autant de scénarios que vous le désirez, et ce afin qu’ils correspondent parfaitement à votre rythme de vie. Chaque matin, par exemple, vous vous levez à 6h30 et prenez immédiatement la direction de votre salle de bain ? Cela peut sembler accessoire mais, pour que votre serviette soit bien chaude lors de votre arrivée, vous pouvez prévoir que le portant sur laquelle elle se trouve se mette à chauffer dès 6h25.

Votre logement, grâce à la domotique, pourra également s’adapter à son environnement en un tour de main : il commence à faire nuit et vous n’êtes pas chez vous ? Vos stores, alors que la luminosité s’affaiblit, vont se fermer automatique.

Une maison connectée grâce à un boîtier

Pour que tout fonctionne correctement, vous allez devoir vous doter d’une box domotique, qui pourra fonctionner en local ou via le cloud. Avant d’investir, il est néanmoins nécessaire de voir si vos différents équipements (stores, chauffage, lampadaires, portail, cafetière, etc.) sont compatibles avec celle-ci.

Cette vérification faite, les travaux peuvent alors débuter : le système filaire sera privilégié si vous construisez ou si vous effectuez de grands travaux de rénovation, car un réseau de câbles est installé dans les murs, pour ensuite être centralisé vers une seule et même commande.

Si vous ne souhaitez pas percer les murs, une autre option s’offre à vous : une installation radio sera alors privilégiée. Cela implique qu’une puce électronique sera intégrée sur chacun des appareils que vous souhaitez mettre en réseau.

Des objets toujours plus malins

Pour mener à bien la domotisation de votre habitat, il est essentiel de multiplier les équipements connectés. Imaginons que vous n’en cibliez que deux : ça ne vaut clairement pas le coup de vous lancer dans ce genre de projet.

Mais quels objets cibler ? Avant toute chose, il est essentiel que vous déterminiez vos besoins, en fonction de la manière dont vous vivez.

Stores et volets, portail, porte de garage, lumière, chauffage, arrosage automatique : l’automatisation de la plupart de ces appareils vous apportera un certain confort.

Elle peut cependant ne pas se limiter à ces objets même si, dans quelques cas, cela relève davantage du gadget. Ainsi, la connectivité a aussi toute sa place dans la cuisine, où vous pouvez rendre votre four intelligent (sa température se règle à distance), ou dans la salle de bain, puisque votre baignoire peut se remplir seule, sur commande, et à la température souhaitée.

De multiples avantages

Réaliser des économies d’énergie : et par conséquent, un gain d’argent ! Vous quittez votre domicile ? Les radiateurs vont automatiquement se mettre en veille, et les lampes restées allumées vont s’éteindre d’elles-mêmes. Grâce à un tel équipement, vous allez donc pouvoir faire baisser votre facture énergétique, parfois même jusqu’à un quart. Une bonne nouvelle pour votre portefeuille, mais aussi pour la planète. A noter que vous pourrez suivre votre consommation en temps réelle, exprimée aussi bien en kWh qu’en euros.

Toujours plus de confort : vous êtes dans votre voiture, il pleut, et votre portail est fermé ? Pas de panique, et surtout pas la peine de sortir votre parapluie, grâce à la domotique, et à votre smartphone qui aura repéré que vous êtes à proximité, il va s’ouvrir de manière automatique.

Un système tout-en-un : ça peut sembler futile mais dans le cas présent, vous pourrez actionner n’importe lequel de vos équipements à l’aide d’une seule et unique interface, ce depuis votre tablette, votre ordinateur ou votre smartphone, ou à l’aide d’un écran de contrôle. Un côté pratique à mentionner, puisque vous ne devrez pas jongler entre différentes applications.  

Une sécurité renforcée : vous êtes en vacances, mais vous voulez simuler votre présence pour faire fuir les potentiels cambrioleurs ? Aucun problème, la domotique permet à vos lampadaires de s’allumer en soirée pour une certaine durée. Une fuite d’eau survient à votre domicile et vous êtes absent ? L’arrivée d’eau va être immédiatement coupée, de manière à ce que les dégâts déjà survenus n’empirent pas.

Un plus pour une personne âgée : à partir d’un certain moment, il devient difficile de rester seul chez soi, les gestes du quotidien deviennent compliqués à effectuer. La maison de retraite est alors à envisager. Cette échéance peut être repoussée grâce à la technologie, puisque descendre les volets ou actionner une porte de garage, notamment, peut se réaliser uniquement en actionnant simplement un bouton.

Un coût variable

La somme que vous aurez à débourser peut être de quelques milliers d’euros, mais peut tout aussi bien grimper jusqu’à 100.000 euros. Ce grand écart s’explique par le nombre d’objets que vous souhaitez mettre en réseau, mais aussi par les travaux à effectuer. Ceux-ci seront plus lourds à réaliser si vous opter pour une installation filaire : elle vous coûtera donc plus cher que la mise en place d’un système radio.

Si les tarifs vous semblent élevés, sachez qu’ils sont plus abordables qu’il y a quelques années. Qui plus est, vous n’êtes pas dans l’obligation de réaliser un investissement colossal dès le début : l’installation étant évolutive, sans travaux supplémentaires, vous pouvez dans un premier temps opter pour seulement quelques fonctionnalités.

Faire appel à un professionnel

Même si vous êtes bricoleur, mieux vaut confier les travaux et la configuration de la box à un électricien spécialisé. C’est en effet plus prudent, d’autant que la domotique implique votre quotidien, votre confort de vie et votre sécurité.

Avant d’entamer toute action, demandez à votre expert de vous fournir un devis : en fonction de votre budget, il fera tout son possible pour vous fournir ce qui convient le plus à vos besoins.

Qui plus est, en cas de panne, il pourra assurer un service après-vente.

Cet article a été réalisé en partenariat avec Luxembourg Electricité Foetz

 

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus