Avec Editus.lu
informez-vous sur le marché ! trouvez le bon contact ! prospectez efficacement ! échangez avec vos communautés ! recommandez des pros ! donnez votre avis ! trouvez un job ! consultez les numéros d'urgence ! consultez votre horoscope ! découvrez le Luxembourg ! travaillez votre réseau ! bénéficiez de bons conseils ! suivez les bloggers ! découvrez les sorties ciné ! trouvez les pharmacies de garde ! prenez RDV chez le médecin ! inspirez-vous ! trouvez une place de parking ! réservez votre table ! consultez la météo ! trouvez un bien immo ! bénéficiez des conseils bloggers ! suivez des pros ! économisez toute l'année ! consultez l'info trafic ! échangez avec des pros !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Relancer un recruteur ? Nos conseils pour bien vous y prendre !

relancer recruteur

Vous avez réalisé un entretien d’embauche, avez le sentiment que tout s’est bien déroulé et que le poste est pour vous ? Dans ce cas, vous êtes certainement impatient que le recruteur vous recontacte pour vous donner sa réponse ! Néanmoins, vous souhaitez prendre les devants et le relancer ? Si vous le faite convenablement, cela peut jouer en votre faveur ! Pour savoir comment vous y prendre, découvrez nos conseils !

Le téléphone 

C’est sans aucun doute la manière la plus simple pour joindre votre interlocuteur, mais c’est également la plus risquée : pour peu que vous tombiez à un mauvais moment, cela peut vous faire rapidement perdre des points.

Imaginons que vous ayez le recruteur au téléphone : mieux vaut avoir les idées claires, vous devez déjà savoir ce que vous allez lui demander. Il est donc idéal d’imaginer un scénario avant de composer son numéro. Ainsi, ne le sollicitez pas pour lui demander si, oui ou non vous êtes pris, mais plutôt pour voir s’il peut partager avec vous de nouveaux éléments concernant le poste et ses missions.

En revanche, et vous vous en doutez, évitez d’être oppressant et de passer plusieurs coups de fil par jour : il y a beaucoup de chance qu’en procédant de la sorte, votre candidature soit écartée.

Notre conseil en plus : si vous avez postulé dans une TPE ou PME, le téléphone est un bon moyen de relancer le recruteur. En revanche, c’est à éviter si vous envisagez un emploi dans un groupe de taille plus importante.
 

Le mail

Nettement moins intrusif, il a généralement la faveur des candidats. En revanche, idem que pour l’appel téléphonique : ce n’est pas la peine d’en envoyer une dizaine sous prétexte que vous ne recevez pas de réponse, cela pourrait vous disqualifier ! Par ce moyen, inutile également de demander directement si vous êtes pris pour le job : voyez plutôt avec votre interlocuteur où la société en est dans son processus de sélection.

Dès le lendemain de votre entretien, vous pouvez d’ailleurs songer à envoyer un courriel à votre contact. Vous pourrez ainsi le remercier de vous avoir reçu, mais également lui mentionner de nouveau votre intérêt pour l’emploi, et remettre en avant quelques-unes de vos qualités.

Notre conseil en plus : évitez de cocher l’option « confirmation de lecture », qui n’est absolument pas appropriée à cette circonstance.
 

LinkedIn

La boîte dans laquelle vous postulez se présente comme digitale ? Dans ce cas, pourquoi ne pas privilégier ce réseau social professionnel et contacter votre interlocuteur par ce biais ?

En revanche, avant de lui faire parvenir un message, pensez à vous abonner à la page de l’entreprise que vous souhaitez intégrer : cela démontrera d’autant plus votre intérêt.
 

Mais quand reprendre contact ?

Harceler le recruteur, vous l’aurez compris, va vous desservir. Si vous tenez absolument à le relancer avant que lui ne le fasse, conservez un délai d’une semaine à 10 jours.

En revanche, si l’on vous a dit que vous n’auriez pas de réponse avant 15 jours, ce n’est pas la peine d’insister. Et inutile, le 15ième jour, à la première heure, de décrocher votre téléphone ou d’envoyer un mail : attendez plutôt 2 à 3 jours après ce délai. Il arrive régulièrement, en effet, que le processus de sélection prenne davantage de temps, surtout dans les grandes entreprises.
 

Eviter de mettre un ultimatum

Ne dites jamais que vous avez absolument besoin d’une réponse dans les 2 jours ! Ceci étant, faites une exception si vous avez une piste qui se concrétise ailleurs. Mais ne le faite pas savoir de la sorte, mettez-y les formes.

Le recruteur, ainsi informé, et s’il vous veut vraiment, fera probablement moins traîner les choses.
 

>> Découvrez également tous nos conseils pour bien rédiger votre CV

>> Voir aussi : 7 raisons d'entamer une formation professionnelle 

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.