Search local. Find local.
Article à la une

Lumière bleue : comment s'en protéger ?

Tout le monde ne le sait pas, mais la luminosité émise par nos tablettes, téléphones et ordinateur peut s’avérer gravement préjudiciable pour nos yeux : maux de tête, troubles du sommeil, pathologies oculaires...  Afin de limiter l'impact de la lumière bleue sur notre santé, il existe cependant quelques précautions simples et efficaces à mettre en place. 

A l’heure où les foyers comptent en moyenne 6 à 7 écrans, la lumière bleue constitue un réel problème de santé publique, qui touche toutes les générations.

Les consommateurs prenant de plus en plus conscience de ce problème, l’offre proposée ne cesse de s’accroître, afin de permettre à chacun de trouver la solution la plus adaptée à son usage.

Qu’est-ce que la lumière bleue, et quels en sont les dangers ?

La lumière bleue est présente partout dans notre quotidien. Naturellement émise par les rayonnements du soleil, elle est bénéfique à notre organisme et permet de réguler le sommeil et l’humeur, selon ce que l’on appelle le cycle circadien.

Le réel problème réside dans la lumière bleue artificielle dégagée par les éclairages artificiels. Aussi connue sous le nom de lumière visible de haute énergie (HEV), elle atteint la rétine et peut provoquer des troubles irrémédiables, comme la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge) ou la cataracte. Cette lumière à haute intensité pénètre loin dans l’œil, ce qui renforce sa dangerosité.

De fait, la surexposition aux écrans doit être évitée pour limiter les effets néfastes qui pourraient conduire à l'émergence de pathologies lourdes et irréversibles. Les enfants de moins de 14 ans, dont les yeux ne sont pas encore capables de filtrer correctement le spectre lumineux, sont à surveiller de près, la lumière bleue étant susceptible d'altérer durablement et définitivement leur rétine.

Faire barrière efficacement

Afin de se prémunir contre les dangers de la lumière bleue, de nombreuses solutions sont proposées.

La plus courante est la paire de lunettes, dont la technologie brevetée permet de filtrer le rayonnement subi par l’œil : équipées de verres traités contre la lumière bleue ou utilisant le procédé "blue-blocker", elles se déclinent en plusieurs modèles et sont fabriquées par de plus en plus de marques.

>>> Trouver un opticien

Une solution alternative consiste en la pose d’un filtre directement sur l’écran. On en trouve aujourd'hui des versions adhésives pour les appareils portables et des modèles amovibles pour les ordinateurs de bureau. Tout en filtrant correctement la lumière bleue, ils présentent aussi l'avantage de protéger nos écrans des rayures et de la poussière.

On assiste également au développement de nombreux logiciels et applications qui permettent d’appliquer un filtre virtuel directement sur l’écran en abaissant la luminosité. A titre d'exemple, le logiciel F.LUX, entièrement gratuit, a été pionnier dans ce domaine. Se basant sur votre fuseau horaire, l'outil adapte la couleur de l'écran à la position du soleil dans le ciel, afin de limiter le rayonnement.

Mais les appareils électroniques ne sont pas les seuls à dégager de la lumière bleue nocive. Les ampoules LED, aujourd’hui omniprésentes dans nos intérieurs, sont elles aussi à choisir avec soin. Evitez les blancs froids, qui émettent un maximum de lumière bleue, au profit des tons plus chauds et moins agressifs pour les yeux.

A lire aussi :

>>> Comment bien choisir son ordinateur ?

Retrouvez tous nos guides pratiques high-tech

Publié le 1er octobre 2018.

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus