Avec Editus.lu
prospectez efficacement ! trouvez un bien immo ! consultez votre horoscope ! travaillez votre réseau ! trouvez une place de parking ! consultez la météo ! bénéficiez de bons conseils ! prenez RDV chez le médecin ! bénéficiez des conseils bloggers ! suivez les bloggers ! économisez toute l'année ! réservez votre table ! suivez des pros ! consultez l'info trafic ! trouvez un job ! échangez avec vos communautés ! échangez avec des pros ! découvrez le Luxembourg ! découvrez les sorties ciné ! recommandez des pros ! consultez les numéros d'urgence ! informez-vous sur le marché ! inspirez-vous ! trouvez le bon contact ! trouvez les pharmacies de garde ! donnez votre avis !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Professions libérales : le point sur les assurances retraite

Le point sur les assurances retraite

10 JANV. 2019

Les professions libérales constituent un moteur important pour l’économie luxembourgeoise. En effet, ce corps de métier représente aujourd’hui plus de 6 000 emplois au Luxembourg. Puisque Bâloise Assurances comprend et mesure de multiples situations dans des centaines de secteurs différents, intéressons-nous plus précisément aux professions libérales, et à la façon dont ces dernières peuvent embellir leur avenir.

Les professions libérales en chiffre

Qu'en est-il des professions intellectuelles indépendantes, dont l'outil de production est bien souvent immatériel ?

Notamment les libéraux de la santé, dont les 2 200 médecins généralistes, spécialistes et dentistes, mais aussi les pharmaciens, kinés, vétérinaires…  Ou encore les 3 000 professionnels du droit à Luxembourg, le secteur de l'architecture (architecte, géomètre-expert, ingénieur conseil…) les professionnels du chiffre (fiduciaires, comptabilité et audit…), ceux de l'assurance ou encore du conseil (consultants, formateurs, freelances de l'IT…). Sans oublier les professions libérales non réglementées que sont les agences de communication et les freelances du graphisme, du design et de la traduction.

Au quotidien, ces professions auront principalement des besoins importants en termes de Responsabilité Civile (RC) professionnelle, tant la conséquence de leurs opérations ou conseils peuvent être cruciales pour leurs clients.

Mais qu’en est-il pour le futur ?

Voté le 5 juillet et entré en vigueur le premier janvier 2019, le projet de loi 7119 donne la possibilité à toutes les professions libérales de souscrire à un régime complémentaire de pension.

Par régime complémentaire de pension, il est bien évidemment question de se constituer une retraite complémentaire, d’une manière encadrée mais également avantageuse. Le but étant de disposer d’un capital au moment de la retraite, d’une rente en cas d’incapacité de travail ou encore d'un capital décès.

Quels sont les avantages du régime complémentaire de pension ?

Comme nous l’expliquions précédemment, il est aujourd’hui possible pour toutes les professions libérales de se constituer librement un régime complémentaire de pension tout en bénéficiant d’un attrait fiscal. La fiscalité applicable est, quant à elle, doublement intéressante.

Premièrement, les primes d’assurance versées à un régime complémentaire de  pension pour indépendants s’inscrivent comme dépenses spéciales dans la déclaration fiscale luxembourgeoise, au même titre que les 3 200 euros versés dans le cadre de l’assurance-pension (article 111 bis LIR). Elles pourront s’élever jusqu’à 20% des revenus annuels, sans plafond.

Deuxièmement, le régime complémentaire prévoit une taxe libératoire de 20%, de sorte que la prestation à la retraite n’est plus imposée.

Enfin, les indépendants titulaires d’un régime complémentaire de pension pourront aussi choisir, en fonction de leur besoin, le type d’investissement adéquat pour faire fluctuer leurs investissements.

Retrouvez toutes les informations relatives à notre régime complémentaire de pension pour indépendants sur baloise.lu/rcpi

Ce contenu vous est proposé par Bâloise Assurances

 

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.