Avec Editus.lu
consultez votre horoscope ! découvrez les sorties ciné ! trouvez les pharmacies de garde ! travaillez votre réseau ! consultez l'info trafic ! trouvez le bon contact ! consultez les numéros d'urgence ! donnez votre avis ! bénéficiez des conseils bloggers ! réservez votre table ! recommandez des pros ! trouvez un job ! prenez RDV chez le médecin ! informez-vous sur le marché ! découvrez le Luxembourg ! bénéficiez de bons conseils ! échangez avec des pros ! trouvez un bien immo ! prospectez efficacement ! suivez les bloggers ! consultez la météo ! trouvez une place de parking ! suivez des pros ! économisez toute l'année ! inspirez-vous ! échangez avec vos communautés !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Les bons plans pour économiser sur ses frais bancaires

Nous disposons tous d’au moins un compte bancaire et d’une carte de paiement pour réaliser nos transactions courantes : achats, réception du salaire, retraits, virements… Cependant, pour pouvoir accéder à ces services, les banques prélèvent systématiquement des frais que les consommateurs ont parfois du mal à déchiffrer. Ces petites sommes s'accumulent et finissent par faire très mal au portefeuille. A travers cet article, apprenez-en plus sur la nature de ces frais bancaires et découvrez comment les réduire.

Frais bancaires : que recoupent-ils ?

Pour pouvoir économiser sur les frais et montants débiteurs, il faut d’abord comprendre de quoi il s’agit, car la notion reste floue pour beaucoup d'entre nous. Voici donc pour rappel une liste récapitulative des principaux types :

• Frais de tenue de compte courant et/ou épargne (mensuels, trimestriels, semestriels, ou annuels) ;
• Cotisation annuelle pour la mise à disposition d’une carte de débit et/ou de crédit ;
• Frais de retrait ou de versement d’espèces ;
• Frais de virements SEPA ou hors SEPA ;
• Frais liés aux autres services : banque en ligne, demande d’extraits de compte… ;
• Taxes liées au découvert : commission unique et taux d’intérêt.

Chaque banque, qu'elle soit traditionnelle ou en ligne, propose des tarifs différents. Voilà pourquoi il sera intéressant de se pencher en détail sur les offres et de comparer point par point les établissements bancaires.

Une recherche focalisée sur des critères préalablement sélectionnés

Dans les faits, il n’existe pas vraiment de banque moins chère que les autres, car si l’une propose un service compétitif, il est peu probable qu’il en soit de même pour tous les autres.

C’est pourquoi, dans un premier temps, il est pertinent de déterminer quels sont vos critères de recherche pour pouvoir ensuite affiner votre étude de prix en fonction de ceux qui vous concernent et déterminer la banque qui correspondra le mieux à votre profil bancaire.

Faire un point sur votre situation et sur la manière dont vous utilisez vos comptes bancaires au quotidien vous aidera à sélectionner la banque, la formule, et la carte la plus appropriée à votre cas. Vous vous déplacez souvent à l’étranger ? N'oubliez pas que les frais pour une dépense effectuée hors zone euro peuvent être relativement élevés. Vous effectuez régulièrement des virements ? Occasionnels, ils peuvent être payants lorsque la demande est faite en agence.

Des comparateurs en ligne pour vous faciliter la tâche

Vous pouvez tout à fait consulter les dépliants et tarifs de chaque banque pour profiter de la concurrence. Néanmoins, pour vous faciliter la comparaison des nombreuses offres sur le marché, il existe des comparateurs en ligne très efficaces.

Récemment, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) a voulu rendre les frais bancaires plus transparents et a mis en place un outil sur son site Internet pour permettre à chacun d’accéder à un tableau comparatif. Celui-ci relève les caractéristiques principales des banques les plus utilisées au Luxembourg, et est mis à jour tous les mois.

Un comportement vertueux

Enfin, notre dernier conseil sera d’adopter au quotidien une "bonne pratique" pour la gestion de votre compte bancaire et d'étudier très attentivement vos relevés de compte pour y déceler rapidement toute anomalie ou erreur de la banque.

Concrètement :

• Veillez toujours à garder un montant minimum sur votre compte de façon à ne jamais être en déficit. Cela vous évitera un refus de carte et des taxes supplémentaires liées au découvert, comme des frais de chèque sans provision ou des agios, qui s'ajoutent aux frais de commission. Pour cela, n’oubliez pas de consulter régulièrement votre solde, que ce soit en ligne, au guichet ou au distributeur automatique. SI vous êtes de nature dépensière, soyez prévoyant et négociez d'emblée un découvert autorisé, ou imposez-vous une limite en préférant une carte anti-dépassement.

• Pour rejoindre ce premier point, évitez les opérations occasionnelles telles que le paiement de grosses sommes d’argent dans l’urgence, car elles sont toujours davantage facturées que les transactions habituelles et récurrentes.

• Assurances, notifications par courrier postal, chéquiers… Les options bancaires dont vous disposez actuellement vous sont-elles toutes utiles ? Si la réponse est non, demandez à votre banquier de les désactiver, et ne conservez que celles dont vous avez besoin, cela contribuera fortement à réduire les commissions.

• Attention à ne pas laisser votre compte non utilisé pour éviter de payer des frais supplémentaires de tenue de compte inactif.

• Enfin, il est parfois possible de négocier certains prix avec votre banquier si vous estimez que vous êtes surfacturé, et plus particulièrement si vous êtes un client fidèle. Certains profils (étudiants, jeunes actifs, seniors...) peuvent également bénéficier d'offres promotionnelles avantageuses.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire aussi :

> 7 questions à se poser avant de choisir une banque

Publié le 12 novembre 2018.

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.