Avec Editus.lu
trouvez un bien immo ! informez-vous sur le marché ! travaillez votre réseau ! recommandez des pros ! échangez avec des pros ! trouvez un job ! consultez votre horoscope ! suivez des pros ! bénificiez de bons conseils ! consultez la météo ! découvrez le Luxembourg ! échangez avec vos communautés ! trouvez le bon contact ! suivez les bloggers ! prenez RDV chez le médecin ! économisez toute l'année ! découvrez les sorties ciné ! inspirez-vous ! réservez votre table ! consultez les numéros d'urgence ! donnez votre avis ! prospectez efficacement ! consultez l'info trafic ! bénéficiez des conseils bloggers ! trouvez une place de parking ! trouvez les pharmacies de garde !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Je suis accro à mes mails, comment décrocher ?

A l’heure où le courrier électronique a supplanté le courrier postal, la frontière entre vie personnelle et professionnelle s’est considérablement affinée. A peine sorti du travail, parfois tard le soir, vous êtes tenté de continuer à consulter vos mails. Pour éviter de perdre en productivité, et surtout préserver votre vie intime, il est indispensable de savoir s'accorder des pauses pour décrocher.

Fixez-vous des limites

Créez un message automatique d’absence que vous activez le soir en partant de votre bureau, afin de prévenir les interlocuteurs qui chercheraient à vous joindre.

Dressez une courte liste des quelques personnes à qui vous devez répondre de façon impérative et systématique, et vous découvrirez au final que peu d’entre elles occupent un tel statut !  

Si votre employeur vous a fourni un portable professionnel, obligez-vous à le laisser au bureau le soir, les week-ends et les vacances. En cas de véritable urgence, ne vous inquiétez pas, car la personne concernée au sein de votre équipe ou de votre hiérarchie saura parfaitement comment vous contacter sur votre téléphone personnel.

Si vous êtes votre propre patron, efforcez-vous de souscrire un abonnement professionnel et coupez votre téléphone après 19h pour ne le reconnecter que le lendemain au matin.

En vacances, si vous ne pouvez vraiment pas faire autrement, essayez de vous discipliner en vous donnant pour objectif de consulter vos mails uniquement tous les 2 jours ou tous les soirs.

Apprenez à "jeûner"

Faites une cure sans Internet dans un lieu spécialement dédié à soigner ce type de dépendance, et vous découvrirez que la terre ne s’est pas arrêtée de tourner et que vos interlocuteurs ont réussi à se débrouiller autrement !  Cela impliquera peut-être pour vous d’apprendre à déléguer et à faire davantage confiance à un collègue ou à une assistante.

Les "digital detox" de ce genre se sont multipliées ces dernières années et connaissent un succès immense. On y apprend à revenir à l’essentiel et à supprimer l’immédiateté. Cela oblige bien sûr à s’organiser en amont et à informer les personnes habituées à ce que vous répondiez dans le quart d’heure de vos nouvelles habitudes de travail.

Méfiez-vous de la technologie

Sur le plan technique, vous pouvez aussi supprimer la fonction "push" de votre téléphone. Cette fonctionnalité paramètre votre téléphone de manière à ce qu’il se connecte automatiquement à votre messagerie dès qu’un nouveau mail est réceptionné. Optez donc pour une connexion manuelle, cela vous évitera en plus d’entendre sans cesse cette petite alerte sonore qui résonne dès l’arrivée d’un courrier.

Enfin, apprenez à être à 100 % à ce que vous faites et à vivre pleinement le moment présent : si vous êtes à la salle de sport, laissez votre portable au vestiaire ; si vous assistez à un concert ou sortez pour dîner, éteignez-le et oubliez son existence.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire aussi :

>>> 7 astuces pour mieux gérer son temps au travail

Retrouvez tous nos guides pratiques carrières

Publié le 21 août 2018.

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.