Search local. Find local.
Article à la une

5 conseils avant de se faire tatouer

5 conseils avant de se faire tatouer

Désormais considéré comme un véritable accessoire de mode, le tatouage touche une cible de plus en plus en large.  Ainsi, au Luxembourg, 48% des 16-25 ans sont tatoués. Cependant, par peur, certains n’osent pas sauter le pas. Motif, choix du tatoueur, emplacement, douleur, Editus.lu vous donne quelques conseils.

Bien déterminer le motif souhaité     

Pour être pleinement satisfait de votre tatouage, rendez-vous chez le tatoueur avec une idée précise de ce que vous voulez. Votre tatouage, vous le garderez normalement toute votre vie, il doit donc symboliser qui vous êtes vraiment. N’hésitez donc pas à apporter avec vous un croquis, une photo, ou le modèle d’écriture qui vous plait.  

Au contraire, évitez de choisir un dessin dans un catalogue, une démarche plutôt impersonnelle… Vous risquez de croiser plusieurs personnes avec le même !

Un tatouage sur quelle partie du corps ?    

Optez pour un endroit où la peau est tendue, à l’instar des épaules, du dos, des chevilles ou des mollets. A l’inverse, évitez les mains et la nuque, le tatouage aura de bonne chance de s’y déformer plus rapidement. Evitez également de vous faire tatouer les parties de votre corps susceptibles d’être soumises à des variations de poids, comme le ventre.

Même si le tatouage est de mieux en mieux considéré dans la société, dites-vous quand même qu’un tatouage peut devenir un handicap s’il est trop visible. Soyez donc prudent, il serait dommage de vous fermer des portes, notamment pour un futur emploi. Gardez aussi à l'esprit que ce tatouage, vous vieillirez avec !

Le choix du tatoueur      

Lorsqu’on envisage de se faire tatouer, il ne faut pas s’arrêter chez le premier venu. Dans un premier temps, vous pouvez vous renseigner auprès de votre entourage, le bouche à oreille est souvent une bonne méthode pour dénicher la perle rare.

Pour éviter toutes mauvaises surprises, demandez au tatoueur que vous avez choisi de vous montrer des photos de ses réalisations précédentes, afin d’être certain que vous pouvez vous lancer sans mauvaise surprise à la clé.

Veillez également à vous rendre chez un tatoueur où l’hygiène est irréprochable : la salle de tatouage doit être séparée du reste de l’établissement, l’environnement doit être aseptique, et le matériel stérile à usage unique.

Se préparer à la douleur

Encrer la peau par une série de perforation sous-cutanées est, soyons honnête, tout sauf une partie de plaisir. Cependant, nous ne sommes pas tous égaux face à la douleur.

Certains types de tatouages sont plus douloureux que d’autres, à l’instar des tribaux, qui nécessitent de grands aplats de couleur sans nuances. Si vous optez pour des lettres, leur traçage est moins douloureux, mais peut donner l’impression d’un découpage de peau.

Les parties du corps où la peau est la plus fine sont bien évidemment plus douloureuses. Si vous êtes de nature douillette, évitez donc de vous faire tatouer sur les côtes, la colonne vertébrale, le torse ou encore les pieds.

Prendre un délai de réflexion

Même si vous êtes de nature impatiente, prenez votre mal en patience car un tatouage n’est pas éphémère. Avant de céder définitivement à la tentation, soyez certain que votre tatouage vous correspond, et que vous ne le regretterez pas avec le temps.

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus