Avec Editus.lu
consultez la météo ! recommandez des pros ! trouvez un job ! inspirez-vous ! prenez RDV chez le médecin ! découvrez les sorties ciné ! trouvez les pharmacies de garde ! consultez votre horoscope ! découvrez le Luxembourg ! consultez l'info trafic ! informez-vous sur le marché ! bénificiez de bons conseils ! trouvez le bon contact ! prospectez efficacement ! travaillez votre réseau ! trouvez une place de parking ! suivez les bloggers ! consultez les numéros d'urgence ! économisez toute l'année ! donnez votre avis ! suivez des pros ! réservez votre table ! échangez avec vos communautés ! bénéficiez des conseils bloggers ! trouvez un bien immo ! échangez avec des pros !
Se connecter Accès Rapide
Article à la une

Nouveaux modes de management : quel est votre style ?

A une époque où le management en entreprise subit d'énormes modulations, il peut être intéressant de se pencher sur les nouvelles tendances populaires adoptées par les sociétés. D'un extrême à l’autre, découverte de trois écoles ayant chacune leurs adeptes.

Alors que nos prédécesseurs n'ont pas connu le management à l’image de celui traditionnellement pratiqué de nos jours, ce dernier prend de plus en plus de place dans la gestion interne d'une entreprise, devenant presque une science indispensable à son bon fonctionnement. Plus que cela, la qualité des méthodes de management en entreprise impacte directement sa productivité.

Les salariés ont en effet désormais conscience, même lorsque que le marché de l'emploi n'est pas hautement favorable, qu'ils ont toujours la possibilité de trouver un meilleur environnement de travail chez la concurrence. Pour ces raisons et pour bien d'autres encore, adopter une méthode de management favorable aux employés devient réellement une obligation pour toutes les entreprises, des simples franchisés aux multinationales.

Le bien-être en priorité : le management bienveillant

Le management bienveillant remporte de nombreux suffrages, puisqu’il met en avant le fait que les collaborateurs d'une entreprise constituent sa plus grande force, et qu'ils doivent donc être traités avec tous les égards que ce statut impose. A ses débuts, une étude américaine publiée en 2012 avait prouvé la corrélation directe de l'absence de reconnaissance au travail et du pourcentage de démissions.

Le management bienveillant enseigne la mise en avant de retours argumentés et constructifs, mais également l’expression quotidienne de la gratitude envers les employés. Pour les dirigeants, la méthode appelle à mettre en place des mesures pensées pour améliorer le confort des salariés, comme une meilleure gestion des horaires ou la création d'un espace de travail plus convivial.

La compétitivité exacerbée : le management cartésien

A l’opposé, le management cartésien met le bien-être des employés de côté au profit des performances singulières. Il part du principe premier qu'une ambiance compétitive est un excellent levier pour la croissance d'une entreprise. Il est en effet prouvé que nous possédons tous en nous l'envie de nous surpasser en franchissant les obstacles qui se dressent sur notre route.

S’appuyant sur cette caractéristique psychologique, le management cartésien demande aux managers la mise en place d'outils de mesure de performance, additionnés de tâches clairement posées et d'un suivi régulier. Ces derniers devront néanmoins faire preuve d’une vigilance toute particulière pour ne pas instaurer une ambiance de travail qui tournerait à l’hostile en mettant clairement les salariés en compétition directe.

Une abolition des structures hiérarchiques : le management collaboratif

Avec un nombre grandissant de partisans, le management collaboratif appelle tout simplement à une abolition maximale des différents niveaux hiérarchiques d'une entreprise et à la destruction pure et simple du métier de manager. Libérés des formalités administratives et de la soumission à un supérieur hiérarchique, les salariés gagneraient en motivation et tendraient à innover davantage.

L'exemple parfait de la mise en place de cette méthodologie est le créateur de jeux vidéo Valve, une société américaine créée en 1996 ayant rejeté toute forme de hiérarchie. Une brochure remise aux nouveaux arrivants indique d'ailleurs qu'aucun individu n’est aux commandes de la société, pas même ses fondateurs ! Pour la petite histoire, Valve annonce à ce jour une capitalisation boursière de 30 milliards de dollars…

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire aussi :

>>> 6 conseils pour diriger efficacement une réunion

Retrouvez tous nos guides pratiques services aux professionnels

Publié le 6 novembre 2018.

En naviguant sur le Site internet Editus.lu :
Je reconnais avoir pris connaissance et compris la Politique de protection des données personnelles d'Editus et les Conditions Générales d’Utilisation d'Editus.lu. Je reconnais avoir accepté les dernières.

J'accepte également l'utilisation de cookies et de technologies similaires dans les conditions prévues dans la Politique de protection des données personnelles d'Editus.lu.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies et technologies similaires, cliquez ici.