Search local. Find local.
Article à la une

Quelle machine utiliser en salle de fitness ?

Quand la météo est maussade, pas simple de pratiquer une activité sportive en extérieur. Dès lors, direction la salle de fitness pour entretenir sa forme ! Mais vers quels appareils se diriger ? Tout dépend de si vous voulez faire travailler vos fessiers, vos mollets ou vos abdos ! Editus vous en dit plus pour choisir ce qu’il vous faut !

Le vélo

Cet appareil est idéal pour les personnes qui débutent une activité sportive, mais aussi pour celles en surpoids puisque la pratique du vélo n’a aucun impact sur les articulations. Si vous êtes convenablement placé (droit sans être affalé sur le guidon, en allongeant le dos et en dégageant les épaules), vous sollicitez vos mollets, vos cuisses, vos fessiers et votre sangle abdominale. Une activité complète donc, dont l’intensité peut être augmentée de manière progressive.

Le tapis de course

Pour marcher ou courir, c’est l’appareil parfait ! Par tous les temps, le tapis de course vous permet de faire travailler le bas de votre corps : jambes, mollets, cuisses et fessiers. Par contre, étant donné que les articulations sont fortement sollicitées, il est impératif d’investir dans des baskets de bonne qualité. Pour travailler la sangle abdominale, vous pouvez opter pour la position « inclinée » du tapis.

L’elliptique        

Cet appareil reproduit les mouvements de la course à pied et permet de se muscler aussi bien les jambes et les abdos. Pour cela, une condition : se tenir convenablement sur la machine. Si vous souhaitez faire travailler vos mollets, l’arrière de vos cuisses et vos fessiers, gardez les talons sur la tablette sans appuyer sur la pointe des pieds. Par contre, si votre objectif est de dessiner vos abdos, adoptez une position droite, sans vous tenir aux manches.

Le rameur

Ici, les gestes sont similaires à ceux effectués par quelqu’un qui pratique l’aviron. En matière de machine, c’est le top du top : les bras, jambes, abdominaux et dorsaux sont sollicités. Pour un effet optimal, il faut se tenir bien droit et ne pas se pencher en avant.

Le stepper

Le stepper vous donne l’impression de monter un escalier interminable, ce qui permet de faire travailler les muscles des mollets, des cuisses et des fesses. L’idéal, pour éviter de vous blesser au genou, est de ne jamais décoller les talons de l’appareil.

Une nouvelle tendance : le sport intensif

Désormais, les activités physiques à la mode dans les salles s’inspirent des préparations effectuées par les athlètes de haut niveau et les militaires. L’objectif : transpirer un maximum, quitte à réellement souffrir, pour remodeler sa silhouette rapidement, et dessiner ses muscles. 

Parmi ces disciplines, le crossfit. Il comprend une partie technique (où, par exemple, on s’entraîne à soulever des pneus) ; et une partie « workout of the day », où chaque participant effectue à son rythme une série d’exercices (pompes, sauts, lancers, etc.).

Autre discipline également en vogue, le bootcamp. Ici, les sportifs alternent une course sur tapis (à plat, à dénivelé et en sprint), avant d’enchaîner avec des exercices qui musclent (pompes, squats, fentes, etc.).

Si le crossfit et le bootcamp sont à la mode, ils ne sont cependant pas conseillés aux sportifs débutants : mieux vaut, en effet, avoir une très bonne condition physique.

A la moindre question, n’hésitez pas à interroger les spécialistes présents dans les centres de fitness, ils sont là pour vous renseigner.

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus