Search local. Find local.
Article à la une

5 conseils pour faire un crédit en toute sérénité

Vous avez un projet et, pour le réaliser, vous avez besoin de faire un emprunt ? Pour effectuer ce dernier sans stress, voici quelques conseils.


Bien préparer votre dossier en amont

Même si les banques ne sont en général pas très frileuses en ce qui concerne les emprunts immobiliers, elles mettent tout de même un point d’honneur à étudier, non seulement, la faisabilité du projet, mais également la situation financière de l’emprunteur. Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, vous allez devoir faire en sorte que votre dossier soit le mieux préparé.

Tout d’abord, si vous avez des crédits à la consommation, faites-en sorte de les rembourser, afin de ne pas dépasser la capacité d’emprunt de 33% de vos revenus, et de présenter un dossier de qualité. Si vous êtes un habitué des découverts bancaires, apprenez à mieux gérer votre budget. Un compte à découvert parle en votre défaveur en ce qui concerne la gestion de votre argent. Dans l’idéal, ayez une situation stable et de l’épargne. Cela rassurera votre banquier et vous permettra de donner 10% d’apport : vous aurez ainsi un meilleur taux.


Passer les taux historiquement bas

Les taux n’ont jamais été aussi bas depuis la fin des années 40, c’est donc le moment idéal pour investir. Si vous avez des prêts en cours, vous pouvez les renégocier auprès de votre banque afin d’augmenter votre capacité d’emprunt. Si cette dernière n’est pas très ouverte à cette idée, n’hésitez pas à solliciter un établissement concurrent afin de lui faire racheter votre prêt. L’occasion pour lui de gagner un nouveau client, et pour vous de faire une affaire.

N’hésitez pas également à faire diminuer le coût de votre assurance emprunteur au travers de l’assurance décès-invalidité. Si vous êtes en bonne santé et que vous avez moins de 40 ans, les économies sur un prêt peuvent être assez conséquentes.


Réduire sa durée d’emprunt

Plus vous réduirez la durée de votre emprunt, moins il vous coûtera cher. Lorsque vous empruntez sur une longue période, les taux ont tendance à augmenter, car la banque applique des frais supplémentaires pour couvrir le risque d’un éventuel défaut de paiement, qui augmente avec le temps.

Vous pouvez donc augmenter vos mensualités, dans l’optique où votre budget le permet, et ainsi réduire non seulement la durée, mais aussi le coût total de votre emprunt. Vous pouvez aussi faire en sorte de jouer sur le taux de crédit en demandant une durée d’emprunt qui sorte de l’ordinaire, comme 18 ans au lieu de 20 par exemple. Cela limitera d’autant le coût de votre emprunt immobilier.


Solliciter la concurrence

Il y a à peu près autant de banques que d’offres de taux ou de conditions d’assurances. Afin de tirer profit de cette situation, il va vous falloir faire jouer au maximum la concurrence. Commencer par consulter votre propre banque, car c’est elle qui connait le mieux votre situation. Dès que vous avez pris en compte l’offre de votre conseiller, allez faire le tour des autres établissements bancaires et voyez ce qu’ils vous proposent.

Discutez avec le banquier et posez-lui un maximum de questions sur l’offre qu’il est en mesure de vous faire et sur toutes ses modalités. Basez-vous toujours sur le taux effectif global (TEG) lors de vos calculs et non sur le taux brut. C’est en effet le TEG qui prend en compte le montant des taux d’intérêt et de tous les frais annexes tels que l’assurance, les frais de dossier, etc. Enfin, prenez votre temps : à la réception du dossier, vous avez 10 jours pour prendre une décision.


Pensez à réduire la note

Il existe différents moyens de faire réduire la note finale. Si vous avez un revenu fixe et que vous êtes en bonne santé par exemple, votre dossier sera plus facile à monter et vous pouvez demander à faire baisser les frais de dossier.

Avant de signer votre contrat, penchez-vous également sur les frais de pénalités de remboursement anticipé en cas de revente de votre bien. Négociez avec votre banquier afin de les diminuer, voire de les supprimer. 

Enfin, lors d’une négociation, faites toujours miroiter le fait que vous pourriez être intéressé par d’autres services proposés par la banque (tel qu’un livret A par exemple), mais à condition d’avoir une ristourne sur votre emprunt.



>> Cet article peut aussi vous intéresser : 6 conseils pour obtenir un crédit immobilier au Luxembourg

 

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus