Search local. Find local.
Article à la une

Climatisation en voiture : les bons conseils

Lorsqu’il fait chaud, très chaud, un trajet en voiture peut rapidement devenir un véritable calvaire. Heureusement, pour respirer un peu d’air frais, beaucoup de véhicules sont aujourd’hui équipés de climatisation. Mais encore faut-il réussir à l’utiliser convenablement ! Pour qu’elle soit efficace, et que vous puissiez circuler sans souffrir de la chaleur, voici quelques conseils.

N’enclenchez pas la clim trop vite…

Lorsque vous entrez dans votre véhicule, ne vous ruez pas sur le bouton « air co » de suite. Les premiers kilomètres, mieux vaut les rouler avec les fenêtres ouvertes, et la ventilation actionnée à fond. Votre compresseur, qui vous procure de l’air frais, vous remerciera de le ménager. Puis c’est aussi tout bénéfice pour votre portefeuille puisque la climatisation fait consommer davantage de carburant.

Une fois l’intérieur de l’habitacle refroidi, fermez les vitres. Toutes, sans exception, doivent être closes au moment où vous enclenchez l’air froid.

Pensez aussi à faire fonctionner le recyclage d’air intérieur : elle récupère l’air frais produit par la clim, et limite donc la consommation de cette dernière.  

… et coupez la avant votre arrivée

Quelques minutes avant de couper votre moteur, il est nécessaire de réhabituer votre corps à la température extérieure, nettement plus chaude. Une fois sorti de votre véhicule, vous minimisez ainsi les risques de choc thermique.

Autre bénéfice, si vous la fermez avant l’arrêt de votre moteur : la condensation présente dans le système de climatisation a le temps de sécher avant que vous n’arriviez à destination. Cela freine ainsi le développement des moisissures et bactéries. 

Une clim réglée sur combien de degrés ?

Lorsque les températures sont caniculaires, on a tendance à enclencher l’air froid dès qu’on entre dans l’auto, de manière à (presque) en faire un igloo sur roues. Pourtant, mieux vaut éviter.

Quand il fait chaud, les experts préconisent une température inférieure de 5 à 9 degrés à celle affichée à l’extérieur. Autrement dit, si le thermomètre monte à 35 degrés dehors, la température de l’habitacle doit afficher entre 26 (si vous supportez vraiment mal la chaleur) et 30 degrés.  

Vous vous demandez pourquoi il est déconseillé de baisser davantage la température ? C’est une fois de plus pour éviter les chocs thermiques. Ces derniers peuvent provoquer des pertes de connaissance et, dans certains cas, des arrêts cardiaques.

Diriger l’air soufflé vers le visage ?

C’est tentant, surtout lorsqu’il fait chaud ! Mais on évite si on ne veut pas tomber malade, souffrir de maux de gorge ou de tête, ou ressentir des picotements aux yeux, car l’air conditionné assèche en effet fortement l’air ambiant.

On dirige donc la soufflerie vers le pare-brise. Si on a vraiment chaud, on peut la faire fonctionner vers ses avant-bras, avec modération.

Une clim qui fonctionne été comme hiver

Il est important de l’enclencher tout au long de l’année, au moins dix minutes toutes les deux semaines. Cela permet ainsi aux joints de ne pas se dessécher et de ne pas provoquer des fuites dans le circuit.

Procéder de la sorte évite également au compresseur de s’encrasser, et d’ainsi devoir le changer, ce qui coûte extrêmement cher.  

RDV chez votre garagiste dès le moindre souci

Lorsqu’une mauvaise odeur se propage quand la clim fonctionne, que plus de deux minutes sont nécessaires pour refroidir l’intérieur de l’habitacle, qu’un bruit étrange se fait entendre quand elle est enclenchée, ou qu’elle souffle de l’air chaud, on fonce chez un professionnel afin qu’il puisse régler le problème. On fait pareil si l’on retrouve de l’eau dans sa voiture, au niveau des pieds de la place passager.

Pour rappel, l’entretien du climatiseur doit se faire tous les deux ans (ou tous les 25.000 kilomètres).

Vous ne connaissez pas de garagistes près de chez vous ? Editus vous aide à en trouver un en quelques clics !

Deux infos supplémentaires

Faites attention si votre pare-brise porte un petit impact et que vous enclenchez la climatisation : la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur peut l’agrandir.

Côté carburant, un véhicule consommera davantage lorsqu’il circule en ville que sur autoroute, à hauteur de 30% environ. A allure lente, l’air extérieur refroidit en effet moins une auto, la clim se trouve donc encore davantage mise à contribution.

>> Retrouvez tous nos guides auto-moto

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus