Search local. Find local.
Article à la une

Comment bien choisir son vin... sans se mettre dans le rouge ?

vin

L'œnologie est une véritable science. Elle nécessite des heures de théorie et de pratique, de connaître les crus les plus prestigieux, les années de récolte les meilleures. Pour parfaire son palais, il faut généralement se rendre sur les lieux de production, dans les vignobles afin de vous adonner à la joie simple et incomparable de l'art de la dive bouteille. Néanmoins, tout le monde ne dispose pas de la disponibilité indispensable pour suivre un cursus es œnologie. Sans pour autant afficher un air entendu, claquer la langue avec détermination, émettre des borborygmes suivis d'un lexique soi-disant savant pour signifier votre expertise dans ce domaine, suivez ces quelques conseils empreints de bon sens pour dénicher le nectar qui ravira vos papilles et celles de vos convives. 

Savoir harmoniser le vin avec son repas 

Rouge, blanc ou rosé ? Quelle est la couleur qui convient au repas que vous avez concocté ? Vous savez évidemment que le vin rouge se marie plus particulièrement avec la viande rouge. Quant au blanc, il accompagne plutôt les viandes blanches, les poissons et crustacés. C'est aussi le vin qui permet de clore le repas sur une note plus suave, avec un vin blanc doux pour le dessert. Le rosé est privilégié pendant la saison estivale. Il se sert bien frais et accompagne avantageusement les salades et tous les plats qui regorgent de soleil. 

Ne pas écouter les sirènes de la renommée 

Votre manque de connaissance vous incite à choisir un vin médaillé. Celui-ci affiche un prix qui vous paraît exorbitant, vos oreilles s'échauffent avant que vous ayez pu y tremper vos lèvres. Rassurez-vous, le prix, aussi excessif soit-il, n'est pas le gage d'une bonne bouteille. Sachez que des grands crus sont aussi abordables. Allez jeter un œil du côté des petits producteurs qui travaillent souvent en respectant une éthique louable. Moins de sulfites et plus de moelleux, cela peut être un cocktail gagnant. Lors de votre recherche, orientez-vous en regardant la date de mise en bouteille en évitant les vins trop verts qui manqueront de maturité. 

Soyez humble et demandez conseil 

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ! Si cet adage d'Alfred de Musset semble séduisant, il n'en reste pas moins sujet à caution. Un vin médiocre peut provoquer des aigreurs d'estomac et des maux de tête. Ne vous soumettez pas aux dangers de la vigne. N'hésitez pas à demander conseil aux vendeurs qui sont généralement formés dans leur domaine de vente. Ils sauront vous conseiller les crus qui sont plébiscités par des œnologues réputés. Enfin, les enseignes sont de plus en plus nombreuses à proposer un fléchage afin de guider les choix de leur clientèle. Le palmarès des vin Hachette qui est une référence en la matière, est signalé au moyen d'étiquettes bien repérables dans la jungle des bouteilles

Goûtez avant de vous lancer 

Certaines foires aux vins sont des animations idéales pour enrichir votre culture et développer votre capacité à reconnaître un bon cru. C'est l'occasion de vous rendre sur les stands de producteurs très accueillants et toujours prêts à vous offrir une dégustation. Sans noyer votre palais en absorbant verre sur verre sans discernement, profitez de ces dégustations pour affiner vos sens, repérer les crus qui vous conviennent le mieux. Apprenez à reconnaître sa robe, à sentir ses effluves. Laissez-vous entraîner dans votre dégustation par des spécialistes qui sauront vous inculquer les rudiments de cette discipline. 

Acheter votre vin dans un magasin dédié 

Enfin, puisque l'époque des dégustations est limitée, rendez-vous dans des magasins spécialisés. Vous y trouverez des personnels passionnés qui savent vous faire partager leur bonheur de savourer des vins d'exception. Vous y dénicherez également tout le matériel indispensable à l'amateur de bons vins, entre le tire-bouchon, le verre parfaitement évasé ou encore la carafe pour laisser le vin décanter. Tous ces accessoires vous conforteront dans l'idée que vous êtes capable de reconnaître un bon cru.

Et n'oubliez pas cet adage plein de sagacité : "Le vin qu'on a bu ne vaut pas le vin qu'on boira". Il vous reste encore de nombreux crus à découvrir.

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus