Search local. Find local.
Article à la une

6 astuces pour manger bio sans se ruiner

On entend souvent que manger bio coûte cher. Pourtant, il est possible de manger sainement sans mettre son compte en banque dans le rouge. Cela demande quelques ajustements... Editus vous en fait part !

Manger moins de viande

Si vous n’êtes pas prêt à abandonner votre morceau de viande quotidien, ça risque d’être compliqué. Car la viande bio, qui ne contient pas de pesticides, d’OGM, d’hormones de croissance, ni d’antibiotiques, coûte plus chère que celle vendue traditionnellement dans les boucheries et les grandes surfaces.

L’option qui s'offre à vous est donc d’éliminer la viande de vos repas au moins deux à trois fois par semaine. D’un point de vue nutritionnel, cela ne peut pas vous nuire puisque même les spécialistes estiment qu’en manger une à deux fois par semaine est largement suffisant pour couvrir vos besoins en protéines.

D’ailleurs, il existe des alternatives pour couvrir vos apports : les céréales et les légumineuses (flageolets, pois cassés, pois chiches, lentilles, soja). L’occasion de les (re)découvrir !

Acheter sans emballages

Pourquoi payer un emballage ou une barquette lorsqu’on sait que le conditionnement représente un coût important, et sans garantir une qualité bio puisqu’ils ne sont pas neutres ?

Privilégiez donc l’achat en vrac, cela ne changera en rien le goût de vos aliments. Qui plus est, vous réaliserez un geste écologique en réduisant vos déchets !

Passer derrière les fourneaux

Dans la société actuelle, on manque souvent de temps pour cuisiner et on a régulièrement tendance à consommer des plats tout prêts et non biologiques achetés en magasin. Mettre votre tablier et cuisiner vos plats est le meilleur moyen de manger bio et de savoir avec exactitude ce qui se trouve dans votre assiette. 

Une astuce, préparez des rations supplémentaires à congeler. Vous pourrez les savourer lorsque vous n’aurez pas le temps de cuisiner.

Respecter les saisons

Une salade tomate-mozzarella ou une tarte aux fraises en plein hiver ? Oui, ça nous arrive d’en consommer... Pourtant, les tomates et les fraises ne sont absolument pas de saison ! Conséquence de cela, nous déboursons des sommes folles pour ces produits qui viennent de très loin.

En plus de manger bio, privilégiez donc aussi les productions locales. De nombreux circuits de vente existent désormais, à l’instar de coopératives ou de fermes. Vous verrez qu’une quiche aux poireaux et une tarte aux poires sont tout aussi délicieuses.

Faire pousser

Certains fruits et légumes (bio évidemment) sont facilement cultivables, même en petite quantité sur le balcon d’un appartement. Commencez par quelques variétés avant de voir grand, quitte à ajouter des cultures l’année suivante. Car d’abord, mieux vaut être certain que vous aurez le courage nécessaire pour entretenir votre potager.

Acheter uniquement ce dont on a besoin

Les aliments bio ne contenant pas de conservateurs ni de pesticides, il est difficile de les conserver longtemps. N’achetez donc que ce que vous mangerez dans les deux à trois jours, et faites les courses plus souvent. Cela vous permet, en plus, de lutter contre le gaspillage alimentaire. 

En poursuivant votre navigation vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus