Mit Editus.lu
Geben Sie Ihre Meinung ab! Wetterbericht anzeigen! Folgen Sie den Fachleuten! Lassen Sie sich inspirieren! Entdecken Sie die Kinobesuche! Folgen Sie den Bloggern! Tauschen Sie sich mit Fachleuten aus! Sparen Sie das ganze Jahr über Geld! Notrufnummern anzeigen! Tauschen Sie sich mit Ihren Gruppen aus! Gewinnen Sie neue Kunden! Erhalten Sie gute Tipps! Erhalten Sie Blogger-Tipps! Verkehrsmeldungen anzeigen! Bauen Sie Ihr Netzwerk aus! Finden Sie die richtige Kontaktperson! Finden Sie eine Stelle! Holen Sie Informationen über den Markt ein! Ihre Horoskop anzeigen! Finden Sie eine Immobilie! Finden Sie die Notdienstapotheken! Finden Sie einen Parkplatz! Reservieren Sie Ihren Tisch! Empfehlen Sie Fachleute! Vereinbaren Sie einen Termin beim Arzt! Entdecken Sie Luxemburg!
Einloggen Schneller Zugriff

Thiefels Marc

87 C Route de Longwy L-8080 Bertrange (Bartreng)

  • Fax : +352 26 38 30 03

Seien Sie der Erste, der empfohlen wird Ich empfehle
Zurück zum Merkblatt
Zurück zum Katalog Nächster Artikel Letzter Artikel
Le pied d'athlète

Le pied d'athlète

Aktualisierung am Freitag 21 Oktober 2016

Le pied d’Athlète

 Illustration 

3.1 Synonymes:
Mycose cutanée, tinea pedis, intertrigo digital

 

3.2 Agents causaux

Le pied d’athlète est une infection qui peut être causée par des dermatophytes comme le trichophyton rubrum, le trichophyton mentagrophyte respectivement l’épidermophyton floccosum ou des levures comme le plus souvent candida albicans.
 

3.3 Localisation

La mycose cutanée est très souvent localisée dans le 4e espace interdigital . Non traitée, elle peut se propager aux autres espaces interdigitaux, sur le dos du pied , sur la plante du pied ou peuvent même s’attaquer aux ongles. Sur la plante du pied et sur les rebords latéraux, on parlera de distribution en mocassin, du à l’aspect que prend cette forme.
 

3.4 Étiologie

Vu le fait que les milieux chauds et humides sont particulièrement propices au développement des champignons, les athlètes actifs peuvent assez rapidement développer ou « attraper » une mycose. Les chaussures de sport bien fermées , mais aussi les douches et vestiaires sont des zones à risque. Si alors le sportif souffre en plus d’hyperhydrose (transpiration exagérée des pieds), la « menace » est évidente. L’affection se propage par contact direct ou encore par contact des chaussettes, chaussures ou serviette de bain. Donc pour limiter au maximum les risques, le podologue aura différents conseils à donner au sportif.
 

3.5 Tableau clinque

La mycose se présente par un prurit, une macération interdigitale et une desquamation importante. Puis, une petite crevasse se forme ainsi qu’une zone érythémateuse. Une odeur désagréable est également présente. Les lésions peuvent être très gênantes, surtout lors de la marche ou de la course.
 

3.6 Conseils à visée préventive

  • Lavage des pieds sur base quotidienne avec séchage rigoureux dans les espaces interdigitaux.
  • Porter des claquettes dans les vestiaires et douches communes.
  • Ne pas porter les chaussures ou employer la serviette d’un autre.
  • Préférer les chaussettes en coton aux chaussettes à haut pourcentage synthétique afin d’éviter la macération.
  • Mettre des chaussettes propres au moins une fois par jour.
  • Après l’entraînement, faire aérer les chaussures en enlevant, si possible, la semelle. Si on transpire beaucoup et une deuxième paire de chaussures est possible, utiliser les paires en alternance.
  • Employer du talc ou une autre poudre contre la transpiration excessive.

3.7 Traitements

L’efficacité du traitement va dépendre en grande partie de la volonté et de la conscience du patient. Celui-ci devra quotidiennement :

  • se laver les pieds avec un savon antifongique de type Isobetadine savon® et bien sécher entre les orteils.
  • Appliquer par après un antifongique en crème (p.ex. Lamisil®) ou en spray (p.ex. Daktarin spray®).
  • Traiter les chaussures et chaussettes par un anti-fongique en spray ou en poudre.
  • Continuer le traitement local pendant au moins deux semaines après disparition des symptômes afin d’éviter une récidive rapide.
  • Si l’infection persiste ou la surface est plus importante, on devra guider le patient vers un dermatologue qui va prescrire, le cas échéant, un traitement oral (p.ex. Lamisil® ou Sporanox®)
Diesen Artikel teilen :
Durch das Surfen auf der Website Editus.lu:
bestätige ich, die Datenschutzpolitik in Bezug auf die persönlichen Daten von Editus sowie die Allgemeinen Nutzungsbedingungen von Editus.lu zur Kenntnis genommen und verstanden zu haben. Ich bestätige, Letztere akzeptiert zu haben.

Ich akzeptiere darüber hinaus den Einsatz von Cookies und ähnlicher Technologien im Rahmen der Datenschutzpolitik in Bezug auf die persönlichen Daten von Editus.lu.

Für weitere Informationen über Cookies und ähnliche Technologien sowie deren Parametrierung, klicken Sie bitte hier.