Search local. Find local.
Aufmacher

8 astuces pour bien conserver vos bouteilles de vin dans le temps

Pour permettre à vos meilleurs vins d'atteindre leur pleine maturité, il est essentiel de respecter certaines précautions de stockage. Voici 8 astuces incontournables pour chouchouter vos millésimes et les apprécier à leur juste valeur le moment venu !


La température de l’endroit

Il est essentiel de garder les bouteilles dans une atmosphère fraîche pour assurer la stabilité de votre vin. La température idéale se situe entre 10 et 13°C, avec une marge de tolérance de 2 à 3°C très bien supportée par le vin (tout comme les écarts de température progressifs au fil des saisons). Dans ces conditions, le contenu de vos bouteilles n’évoluera pratiquement pas, même au bout de vingt ans. Toutefois, pour apprécier pleinement un vin de longue garde (entre 10 et 20 ans), il est conseillé de déclencher son processus de maturation 2 à 3 ans avant de le déguster. Pendant cette période, n’hésitez pas à le stocker dans un endroit bénéficiant d’une température légèrement plus élevée : il vous révélera ainsi toutes ses saveurs au moment de le boire.

Sachez que quelques degrés supplémentaires (sous réserve de ne jamais dépasser 20°C) feront évoluer votre vin plus rapidement, sans le dénaturer. Pour des vins conservés entre 16 et 20 °C, il est préférable d’envisager une consommation dans les quelques années qui suivent l’achat.

Bon à savoir : les vins blancs de garde supportent plus facilement les petites hausses de température que les vins rouges.

À éviter absolument : les températures négatives et, surtout, les chaud/froids brutaux : les chocs thermiques sont toujours préjudiciables à la bonne conservation d’un vin !


La position des bouteilles

Les experts sont unanimes : vos bonnes bouteilles de vin doivent rester couchées ! Ce « repos forcé » à l’horizontale amène le bouchon (le plus souvent en liège) à rester en contact permanent avec le liquide ce qui le rend légèrement humide. Une tactique infaillible, qui garantit une parfaite isolation et l’étanchéité la plus adaptée à ces doux breuvages. Vous éviterez ainsi tout risque de dessèchement et d’effritement qui entraînerait l’oxydation du vin et la présence de résidus de bouchon.

À noter que cette astuce n’est valable que pour les bouteilles dotées d’un bouchon de liège. Les vins scellés avec un bouchon en plastique peuvent être stockés debout sans problème. Quant aux vins mutés (vins doux naturels et vins de liqueur tels que Porto, Banyuls, etc.), ils gagnent à être entreposés verticalement.

Bon à savoir : contrairement aux idées reçues, il est inutile de tourner les bouteilles régulièrement car cette manipulation entraîne une altération du vin !


Éviter les vibrations

Le vin est un produit vivant. Il renferme naturellement des particules (dépôt) qui doivent à tout prix éviter d’être en suspension, sous peine de modifier son processus de vieillissement, ou même de réveiller des bactéries nuisibles à sa qualité. Il est donc indispensable de le conserver à l’abri de secousses répétées. Évitez-lui la proximité d’une machine à laver et de toute source de vibrations. Si votre environnement est sujet à ce type de nuisances (vous habitez au-dessus d’une ligne de métro, etc.), veillez à prendre quelques précautions pour lui assurer une parfaite immobilité. Les plus chanceux bénéficieront d’un sol de terre battue ou de graviers dans leur cave. Si vous n’avez pas cette possibilité, n’hésitez pas à placer des plaques de liège ou des patins en caoutchouc sous vos casiers à bouteilles.


Veiller à l’absence de lumière

Naturelle ou artificielle, la lumière est l’ennemie du vin. Bien que les bouteilles soient souvent réalisées en verre sombre, cette protection ne suffit pas. Pour éviter à votre vin de garde d’avoir le « goût de lumière » (situé quelque part entre le chou-fleur et le caoutchouc) il vaut mieux l’exposer le moins possible aux sources lumineuses. Pour éclairer occasionnellement l’endroit où sont conservées vos bouteilles, bannissez les néons (trop violents), mais aussi les sources de lumière émettant de la chaleur. Privilégiez les led et ampoules à basse consommation !


Attention aux mauvaises odeurs

Les bouchons qui obturent les bouteilles ne sont pas 100 % étanches. Ils permettent au vin d’être isolé mais en le laissant « respirer » juste ce qu’il faut. Par l’intermédiaire de ce bouchon perméable aux odeurs, le vin peut s’imprégner d’arômes inattendus. Mazout, légumes odorants (poireaux, oignons…) ou moisissure, soyez toujours vigilant quant à l’environnement olfactif de votre cave. Les odeurs ambiantes fortes pourraient « marquer » définitivement votre vin et lui apporter un goût désagréable. De quoi gâcher le meilleur millésime !


Le bon taux d’humidité

Pour assurer la meilleure conservation possible du bouchon, l’hygrométrie doit toujours être supérieure à 50 %. Souvenez-vous : une humidité insuffisante entraîne le dessèchement du bouchon, comme dit plus haut dans cet article. Le taux d’humidité idéal se situe même entre 70 et 80 %. Au-delà, cette humidité doit être accompagnée d’une bonne ventilation. Le lieu de stockage de vos vins doit demeurer humide, mais aussi bénéficier d’une circulation d’air pour éviter la prolifération de champignons et de bactéries. Si l’endroit que vous avez choisi ne dispose pas d’une aération suffisante, vous pouvez mettre en place un système de ventilation équipé de charbon actif, voire un système de climatisation spécifiquement adapté aux caves.


Se renseigner sur la durée de conservation de chaque vin

Le but n’étant pas de conserver un vin indéfiniment, mais de le boire au bon moment, il est important de connaître la durée de conservation de chaque cru que vous possédez. En effet, face au temps qui passe, tous les vins ne sont pas égaux ! Pour obtenir un millésime digne de ce nom, et le déguster à parfaite maturation, il est indispensable de se renseigner : votre caviste ou, à défaut, un petit tour sur le net vous apporteront les informations nécessaires. Une fois les conditions de conservation réunies, le temps fera le reste… Vous n’aurez plus qu’à patienter quelques années pour le mener à son apogée !


Si votre cave n’est pas optimale, optez pour une cave à vin d’appartement

Une cave à vin d’appartement est une solution efficace si vous souhaitez conserver vos bouteilles sans disposer d’une cave. Fiable et spécifiquement conçue à cet effet, elle ne nécessite que peu de place. La solution rêvée lorsqu’on vit en appartement ou dans une maison qui ne présente pas les conditions idéales ! De nombreux modèles existent dans des capacités variables, et tous vous permettront de contrôler parfaitement l’environnement de conservation de vos meilleures bouteilles. Amateurs de grands crus, voilà un investissement que vous ne regretterez pas !


>> A la recherche d'une cave à vin ? Rendez-vous chez l'un de nos professionnels ! 

 

Wenn Sie diese Seite weiter benutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies für mehr Benutzerfreundlichkeit zu. Weitere Informationen